Peut-on choisir ses formes de vie?

261
Été

Critique

Il n’y aura ni bilan ni remerciement ni sentiment du travail accompli. La fin, c’est bon pour qui s’assure que tout soit réalisé avant de commencer, qui conclut le voyage avant de se mettre en route, écrit avant de penser ou pense avant d’écrire, réfléchit en post mortem ou en terminus ad quem. Pour en finir donc avec la fin, je pars en pleine course, c’est-à-dire au milieu du chemin.