Spirale d'automne : en kiosque!

Nous avons le grand plaisir de vous annoncer que l'édition d'automne 2017 du Magazine Spirale est arrivé en kiosque! Il marque l'arrivée à la direction générale de Sébastien Dulude, qui remplace Sylvano Santini après trois années de d'excellents services. Le nouvel éditeur, fort de son expertise en littérature et en typographie (Ph.D, UQTR) et de sa pratique d'écriture, a insufflé au magazine une brise nouvelle, tout en maintenant les acquis de Spirale, dont sa magnifique grille graphique, signée Olivier Hallard. 

Parmi les nouveautés, signalons la naissance de trois chroniques : 

  • «Par le goulot», un espace dédié à la recherche-création, aux textes inclassables qui nous informent autrement. La chronique est inaugurée par l'écrivain Daniel Canty qui nous entretient des Géants qui ont déambulé sur Montréal cet été, avec son style à la fois candide et raffiné;
  • «Entretiens», une section inaugurée par Marie-Paule Grimaldi qui donne la paroles à 5 femmes qui oeuvrent à faire rayonner l'art autochtone actuel;
  • «Lettres», qui remplace l'éditorial en reproduisant une lettre écrite par un artiste invité, au destinataire de son choix. Sébastien Dulude ouvre le bal avec une «Lettre à l'air chaud».
Et comme toujours, un dossier, un portfolio et de très nombreuses recensions :
  • Le cahier critique (dossier) «Révolution russe de 1917 : retentissements et silences» :
«Cent ans après les événements d’octobre 1917 qui ont cristallisé la prise du pouvoir bolchévique sur le régime tzariste de Russie, il n’y a peut-être que les sciences humaines, les lettres et les arts qui sentent le besoin, ou la pulsion nostalgique, d’en souligner l’anniversaire et de tenter de faire le bilan de leur héritage. Nous avons voulu, dans ce premier cahier critique de Spirale, réunir des textes qui effectuent un balayage de certains pans de l’imaginaire soviétique et russe, pour nourrir de plusieurs perspectives un panorama de l’héritage culturel de la révolution d’Octobre 2017.»
  • un portfolio de trois artistes et collectifs russes contemporains, présenté par Maria Silina ;
  • la chronique Afterpop par le philosophe Philippe St-Germain qui succède à Antonio Dominguez Leiva et qui nous parle de Thor au féminin ;
  • un compte-rendu des spectacles Des arbres à abattre et La fureur de ce que je pense présentés au FTA en juin dernier par Gilbert David ;
  • des compte-rendus en arts visuels (Annie Lafleur, Charlotte Lalou Rousseau) ;
  • et des recensions d'ouvrages de Emmanuelle Walter, Simon-Pierre Beaudet, Simon Harel, Sébastien La Rocque, Laurent Mauvignier, Anne Dufourmantelle, etc. 

Collectif ZIP, Braintwister, 2014.

Bonne lecture!